Pas de querelle sur les méthodes ! un débat argumenté !

Le débat sur les pratiques pédagogiques de l’enseignement de la lecture doit trouver sa pleine mesure dans des approches contradictoires mais plurielles ...

Article mis en ligne le 17 février 2004
dernière modification le 25 mars 2004

par Jean Paul
logo imprimer

Parler des méthodes d’apprentissage de lecture développe de la méfiance. N’a-t-on pas affirmer "qu’aucune méthode ne pourrait empêcher un enfant d’apprendre à lire" ?
Oui mais ...

S’il est un domaine non consensuel dans la recherche en pédagogie, c’est bien celui de l’apprentissage de la lecture et plus particulièremnet dans la classe de CP.
Le débat est d’autant plus vif sur les méthodes qu’elles sont, dans leur grande majorité pour ne pas dire à la quasi-unanimité, de même nature.
Toutes reposent sur le principe de la correspondance grapho-phonologie, méthode que préconise le ministère depuis ...tellement longtemps qu’on se demande pourquoi, si le principe était fondé, les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes.
Relayées par les orthophnonistes depuis plusieurs années, les méthodes d’apprentissage de la lecture n’ont que peu évoluées au sein du système scolaire et on peut raisonnablement affirmer que les résultats d’aujourd’hui sont le produit de ces méthodes qui ont permis d’alphabétiser la presque totalité de la population française, ce qui est une performance assez remarquable quoique très insuffisante.
Reconnaissons que l’école n’a jamais fait mieux et que l’on peut donc parler de performance historique.
Cependant et sans vouloir manier à tout prix le paradoxe, les résultats ne sont pas à la hauteur des exigences de la société française du 21 ème siècle.
Les besoins économiques, culturels et démocratiques de la société demande au système scolaire de faire mieux.
Chiche...
Formons des lecteurs experts capables d’utiliser l’écrit pour ce qu’il est, un langage pour l’oeil et donnons à chacun le pouvoir que confère une bonne maîtrise de l’écrit.
Permettons à tous d’entrer dans le pouvoir d’écrire et de lire, pouvoir jusqu’alors réservé à une élite.
Il est assez curieux de constater que face aux constats actuels du système scolaire, les résultats des recherches en cours de certains organismes ne soient pas mieux exploités.
Il en est ainsi des recherches de l’INRP et de l’AFL concernant les différentes pratiques de lecture.
Depuis une dizaine d’années des enseignants participent à une évaluation de différentes pratiques pédagogiques.
Le tableau ci dessous montre la comparaison d’une pratique traditionnelle d’enseignement de la lecture ou l’enseignement repose prioritairement sur la correspondance grapho-phonologique, d’une pratique dite mixte qui enseigne la correspondance grapho-phonologique mais qui insert aussi un travail sur le sens et un méthode dite de la voie directe qui n’enseigne pas cette correspondance grapho-phonologique et qui enseigne la lecture comme un langage pour l’oeil (appelée parfois méthode idéo-visuelle).

GIF - 4.5 ko
source AFL/INRP

On trouvera la discussion de ces résultats dans un rapport de recherche consultable sur le site de l’afl.

- Rapport de recherche de l’AFL/INRP

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.35